Fidèle trahison

Namsanui bujangdeul – réalisé par Min-ho Woo – 2020

1979, Séoul. Un nouveau directeur, proche du président Park Chung-hee, arrive à la tête de la KCIA, service de renseignement coréen. Dans le même temps, l’ancien directeur s’exile aux Etats-Unis afin de révéler au monde les plus sombres secrets du gouvernement. La lutte entre ses deux hommes va mener à l’assassinat du président quelques années plus tard.

Un film d’espionnage comme les autres me diras-tu. J’ai cependant de nombreux arguments qui me poussent à t’encourager à découvrir L’Homme du Président.
Ce film, c’est avant tout l’opportunité de découvrir une reconstitution historique fidèle d’une époque moderne très riche sur le plan politique et assez peu connue, à travers des décors réalistes et un esthétique léché. Et oui ! Dans les années 70, la dictature ne concernait pas que le Nord.
Il s’agit également du retour attendu de la collaboration entre le réalisateur Woo Min-ho et la star coréenne Lee Byung-hun après le très réussi Inside Men.
Et si cela ne te suffit pas, un léger rappel du palmarès de l’équipe du film : 9 prix pour 12 nominations, d’après IMDb, dans les cérémonies les plus prestigieuses du Cinéma asiatique et international, justifiant évidemment sa participation à la course aux Oscars.

Ce n’est pas nouveau, les Coréens restent les maîtres incontestés du thriller. Et celui-ci semble confirmé cette tendance.

A man’s path isn’t always filled with laughs,
but a storm can not stop a man with determination

President Park

En savoir plus :

Voir en Streaming :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :